Rechercher

L'ortie






Un peu d'histoire

L'ortie dioïque est une plante vivace aux poils urticants (qui s'y frotte, s'y pique !). Lorsque ses feuilles dentées sont mouillées, elles ne piquent plus (on peut ainsi les nettoyer facilement).

Sa pleine saison, pour cueillir de jeunes feuilles, s'étend de mars à avril et sa floraison de mai à septembre.

L'ortie peut être utilisée pour les propriétés contenues dans ses feuilles mais également dans ses racines.


Bénéfices pour la santé

La feuille d'ortie est riche en caroténoïdes, en acide folique (vitamine B9), en vitamines C et E.

Elle contient également : du calcium, du fer, du magnésium, du zinc, du bore et du sélénium. A noter que le calcium associé au bore facilite son assimilation et que le fer associé à la vitamine C facilite son absorption.

Sa particularité est qu'elle contient, à elle seule, 8 acides aminés essentiels (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine) quand les céréales sont toutes déficientes en lysine et les légumineuses en méthionine. C'est donc un aliment complet !

Enfin, ce cocktail de vitamines et minéraux est également riche en chlorophylle et en silice.

Rien d'étonnant donc à ce qu'on la dise diurétique (penser à la tisane), anti-inflammatoire (penser aux bains de bouche pour les petits bobos), reminéralisante et même analgésique.

En cataplasme avec de l'argile verte, elle agirait contre les rhumatismes.

Ses racines seraient, quant à elles, antifongiques.


Idées recettes

On la consomme le plus souvent cuite en soupe (oignons, ail et pommes de terre lui vont à merveille et il suffit de rajouter les feuilles 5 mns avant la fin de cuisson et de mixer le tout).

La quiche ou la tarte est également un délice (en la mélangeant à un appareil d'œufs et de lait animal ou végétal).

Elle peut alors être seule ou associée à d'autres légumes, à des échalottes, des tomates confites ou des herbes aromatiques.

En gratin, elle se marie à ravir avec des pommes de terres, de l'ail, des oignons et de la muscade.


Pour les gourmands ou les enfants, pour surprendre à l'apéritif, on peut confectionner au four des tuiles de parmesan additionnées d'ortie séchée (profitez-en pour les faire sécher au printemps et les conserver en bocal hermétique jusqu'à l'année prochaine, vous pourrez ainsi en profiter toute l'année en les réhydratant au besoin).


Enfin, pour adeptes du zéro déchet, le purin d'orties, riche en azote, est un engrais naturel ; il apporte des éléments nutritifs aux plants de fruits rouges (framboisiers).

Le purin est également un insecticide contre les pucerons.

L'ortie assainit les sols et pousse souvent où les sols sont riches.

Pour fabriquer du purin, il faut cueillir de grandes orties avec des gants, les hacher grossièrement (1 kg pour 10 l d'eau), les laisser macérer entre 12h et 24h à environ 18°C (pour une utilisation comme insecticide et fongicide), entre 10 et 15j (pour servir d'engrais) ; répandre à l'arrosoir.


Régalez-vous Naturellement !


#cueillettebio

#ortie

#ideesrecettesortie

#soupedortie

#purindortie




9 vues

LE CABINET

20, av Winston Churchill 

94370 Sucy-en-brie, France

MES HORAIRES

Du lundi au samedi 

Sur Rendez-vous

ME CONTACTER

© 2019 Elodie MARIE - N° SIRET 79770095200014 

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon