Rechercher

La peau



Avec la baisse des températures, on constate souvent que la peau devient sèche et craquèle parfois... Est-ce réellement l'arrivée du froid à l'extérieur ? Le chauffage à l'intérieur des habitations ? Notre changement de mode de vie (diminution de l'exercice physique, modification de l'alimentation - moins de cru, plus de céréales -, augmentation du stress) ?


Petit Focus anatomique sur cet organe

L'un des plus important, de par sa surface (2m2) et son poids (5 kgs), c'est le seul organe "visible" et observable. Il est constitué de 3 couches barrières, relais d'autres émonctoires (foie, poumons, reins).

La première couche, l'épiderme, constituée à 90% de cellules kératinocytes, est un véritable bouclier, qui se renouvelle tous les 30 jours. Grâce à la kératine, la peau est imperméabilisée et protégée. Chaque jour, des millions de cellules meurent et tombent : c'est la desquamation (couche cornée). La flore dermophite, qui est à la surface de la peau, est nécessaire : il ne faut donc pas utiliser de produits lavants trop fréquemment. La mélanine, située dans la couche basale (la plus profonde) de l'épiderme, la compose à hauteur de 8%. En tant que pigment, il lui confère sa coloration et absorbe les UV. Comme tout épithélium, l'épiderme ne contient aucun vaisseaux sanguins ni lymphatiques : il utilise donc le derme pour se nourrir.

Le derme, grâce aux vaisseaux sanguins, apporte la nourriture et régule la température. Il est résistant et élastique grâce aux cellules de collagène et à l'élastine qui le composent. Il a également un rôle de régulation avec ses bulbes pileux et son sébum mais aussi avec la sueur qu'il excrète. C'est dans cette deuxième couche que se situent les principaux récepteurs sensoriels.

L'hypoderme, est une couche de tissu conjonctif composée de cellules graisseuses (les adipocytes), véritable protection contre les chocs. C'est aussi une réserve d'énergie.

En bref, notre peau est un organe sensoriel avec un rôle protecteur (déshydratation, UV, traumatisme, bactéries), qui régule notre température corporelle (grâce à la sueur et par vasodilatation et vasoconstriction), qui élimine nos déchets (par la sueur et le sébum) et qui participe à la synthèse de la vitamine D (précurseur - forme inactive - avant transformation par le foie et les reins). Notre peau a également un rôle de réservoir sanguin, un rôle absorbant (vitamine ADEK, huiles essentielles), un rôle immunitaire (inflammation, allergies) et permet d'agir sur nos organes internes via la réflexologie.


Conseils d'hygiène de vie

Les manifestations (rougeurs, comédons - points blancs puis noirs en raison de l'oxydation -, ...) ne doivent pas être vues systématiquement comme des conséquences d'agressions extérieures mais comme des éliminations centrifuges de l'organisme qui se nettoie.

C'est la raison pour laquelle la peau est un émonctoire privilégié du naturopathe qui, en cas de force vitale suffisante, pourra venir "soulager" les reins (grâce aux glandes sudoripares : avec la sueur) et le foie et les poumons (grâce aux glandes sébacées : avec le sébum).

Afin de permettre à sa peau de venir en relais et pour la voir retrouver toute sa souplesse et son élasticité, voici quelques gestes simples à adopter :


- boire de l'eau faiblement minéralisée régulièrement tous les jours (et plus encore en cas d'alimentation riche en protéines animales, légumineuses et céréales).


- apporter à chaque repas des fruits et légumes. Pour être produit, le collagène nécessite de la vitamine C (kiwi, agrumes, choux, betterave, persil). De plus, le bêta-carotène (présent dans les F&L colorés / carotte, chou, épinard, patate douce) et se convertissant en vitamine A (autres sources : foie de morue, hareng, beurre cru), joue un rôle important dans la santé de la peau. Les aliments riches en vitamine E (graines de tournesol, amande, avocat, pois chiches, huile d'olive) peuvent également combler des carences induisant une sécheresse cutanée.


- ne pas oublier les bonnes graisses : oméga 3 (hareng, maquereau, sardine, anchois, rouget, sprat et huile de graines de lin, oeufs), oméga 6 (graines de courge, de sésame, de pin, et huile de carthame, de noix, de tournesol de qualité bio et pp à froid).


- en cas d'acné, consommer des aliments riches en zinc (graines, noix, huîtres) et s'appiquer des masques purifiant à l'argile.


- mettre en place un rituel de brossage à sec de votre peau avant la douche : masser des extrémités vers le coeur en faisant des petits cercles.

- oser au moins une fois par semaine la douche écossaise en alternant jet chaud et froid (ressenti frais pour commencer puis baisser progressivement). Commencer par les jambes puis étendre à d'autres zones si possible.


- tenter les bains de pieds alternés pendant 10 mns : une bassine chaude (2mns) puis une froide (1 mn), recommencer l'opération et finir par 4 mns chaude et 10s froide.


- après la douche, masser le corps avec des huiles bio (coco, sésame) jusqu'à complète pénétration.


- en cosmétique, en soin pour le visage, utiliser de l'huile d'argan pour nourrir les peaux sèches et retarder les effets du vieillissement


- se cocooner avec un bain chaud hyper calorique : dans une baignoire remplie à moitié avec de l’eau très chaude au ressenti (éventuellement additionnée de bicarbonate), se plonger et s’immerger avec de l’eau jusqu’aux épaules. Rester au minimum 10 mn (pas plus de 20 mn). Observer s’il y a transpiration sur le visage. Vider la baignoire et faire couler un filet d'eau froide sur les jambes. Attention au moment de se lever (la chaleur peut donner des vertiges). Bien se sécher, se couvrir (peignoir) et se mettre sous un plaid ou une couette avec les jambes légèrement surélevées : il est fréquent de continuer à transpirer. Ce bain peut favoriser une rééducation à la transpiration pour les personnes transpirant peu.

- s'offrir un enveloppement aux huiles essentielles dans une couverture chauffante chez un naturopathe : un vrai moment de détente pour le mental et une rééducation à la transpiration.


- s'offrir un sauna traditionnel fait dans les règles de l'art (douche chaude, sauna, douche fraiche, repos) pour solliciter les glandes sudoripares. NB : la sueur a les mêmes déchets que ceux éliminés par les reins (eau, sels, acide urique, urée, ammoniaque, acide lactique).


- s'offrir un hammam pour agir sur les glandes sébacées et nettoyer sa peau par élimination du sébum et des cellules mortes amalgamées (de la couche cornée).


- se couvrir chaudement et tenter une marche rapide en conscience dans la nature pour faire bouger tous ses liquides (sang, lymphe) et favoriser la transpiration.


Bichonnez-vous ...

Et prenez soin de vous Naturellement !


#peauseche

#alimentation

#hydratation

#brossageasec

#doucheecossaise

#baindepieds

#enveloppement

#transpiration

#sauna

#hammam

11 vues

LE CABINET

MES HORAIRES

ME CONTACTER

© 2019 Elodie MARIE - N° SIRET 79770095200014 - Code APE 8690F

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon